Résultats de la recherche

102 résultats trouvés pour ""

  • ARAMHIS Les Chroniques n° 69

    Précédente Revue N° 69 juin 2020 Suivante P. 03 Editorial ​ C. DARNAULT ​ P. 04 La colonie russe de Rives dans les années 1920 d'après des mémoires inédites Du château à l'usine: un exil bien amer C. DARNAULT Récit P. 10 L'église d'Izeaux C'est la troisième depuis le Moyen Âge G. DELAFON Patrimoine P. 12 L'origine de l'aéroport Grenoble Alpes Isère Bombes et avions, une plaine convoitée G. MALLEIN Etude P. 18 Un camp de maquisards dans le Vercors en 2943 Un refuge alpin pas comme les autres J. JULLIEN Récit P. 22 Les soieries de Fures aux XIXe et XXe siècles Crêpes et rubans, un labeur d'autrefois A. GAUTIER Etude P. 26 Le vitrail Berlioz de l'église de La Côte-Saint-André Oratorio en couleur, hommage à un artiste M-A. BOUCHET-BERT-MANOZ, G. DELAFON et C. DARNAULT Patrimoine P. 30 La chanteuse-actrice moirannaise Paulette Laurent Un joli brin de voix à la conquête de la gloire M. GALIANO Biographie P. 34 Le site médiéval de La Poype à Rives La motte et l'étrier, énigme sur un éperon A. CLAVIER et J-P. MOYNE Archéologie P. 38 Alice du Besset, vice-présidente de Patrimoine Aurhalpin "La châtelaine d'aujourd'hui n'est plus du tout la même que celle d'autrefois" C. DARNAULT Interview P. 42 Le kiosque du parc du château de l'Orgère à Rives Fantaisie de ciment, un bijou méconnu C. DARNAULT Le document P. 44 Le résistant Paul Burlet ​ C. DARNAULT Hommage P. 45 Où irons-nous dimanche ? L'écomusée rural de Longechenal L'écomusée rural de Longechenal G. CHAVRIER et O. AURIOL DE BUSSY Où irons-nous dimanche ? P. 46 La mousse de châtaigne à l'orange ​ C. DARNAULT Gastronomie régionale P.48 Hector Berlioz ​ Elèves du collège Saint-François de La Côte-Saint-André Mots Kizkroaz

  • Chroniques revue histoire | ARamhis | France

    ABONNEZ-VOUS ! Comment ? En téléchargeant le bulletin d'abonnement 2020 ici Carnet de poèmes de Marie-Jeanne Le fac-similé du carnet de poèmes de Marie-Jeanne est accessible ici Sur les traces des maquisards et du camp C.3 Pour prolonger la lecture de la revue n° 68 Jean Jullien vous propose une randonnée. Vous trouverez la description et la carte . ici ​ ​ Sommaires des Chroniques Vous trouverez les fichiers Excel ou pdf récapitulant les sommaires des n° 1 à 68 des Chroniques Rivoises puis des Chroniques ici Le numéro 69 est paru ! Vous trouverez le sommaire complet . ici Jeu de cartes patrimonial de Renage Comme pour Rives un jeu de cartes patrimonial a été élaboré pour Renage. Il est disponible à la vente à la mairie de Renage et au loto-presse. Ecrivez-nous si vous ne pouvez pas vous déplacer. ici Retrouvez tous les lieux ici avec un plan sur lequel les repérer. ​ ​ ARAMHIS présente ses différentes activités dont la principale est la publication de la revue Les Chroniques, revue d'histoire en Dauphiné mais aussi des expositions, des livres, des jeux de cartes patrimoniaux

  • ARAMHIS : Photos du jeu de cartes pratimonial de Renage

    Photos du jeu de cartes patrimonial de Renage

  • Sur les traces des maquisards et du camp C.3

    Sur les traces des maquisards et du camp C.3 : Baraque des feuilles, Gros Martel... La boulangerie de Léon Martin existe encore, elle donne sur la place sous l'église. Quand on fait le tour par la ruelle, au-delà de la petite cour arrière, la crête que longe la route forestière qui passe au Cru semble tout près. La Ferme du Cru se trouve encore dans une clairière à droite au-dessus du chemin forestier après le grand virage du Trou Qui Souffle. C'est une propriété privée, gardée par des panneaux. Deux kilomètres plus loin, la baraque des Feuilles actuelle. Celle d'avril 43, en bois, a été brûlée par les Allemands en 44. La fontaine est la même. Sur la route forestière, après les Feuilles, on passe devant la baraque d'Achieux. Au grand virage en épingle à cheveux sur la gauche avant que la route ne descende vers les Narces, on monte doucement à droite dans la forêt par le G.R. de pays balisé jaune-rouge. Après une grosse demi-heure, on prend sur la gauche un sentier indiqué Gros Martel. Très vite à droite, un peu plus profond que les nombreux pots qui piquent le coin, le Trou de l'Enfer avec son filet de source qui fut précieux aux hommes des bois. On continue. Sur un dôme, une petite clairière. Un panneau indique à droite Gros-Martel. Le sentier devient parfois un peu raide mais les racines des arbres forment un escalier confortable. Du sommet du Gros Martel , on a une bonne idée de la largeur du Vercors et de l'orientation Nord-Sud de ses reliefs. En effet on découvre d'Ouest en Est : une ligne haute, les Coulmes et leur forêt ; un creux, le val de Rencurel ; une hauteur, la Crête des Clapiers avec le Pas de Pertuson ; le val de Méaudre-Autrans ; la crête que passe le Col de la Croix Perrin ; la vallée de Lans-Villard et enfin tout à l'Est les hauts de la barrière orientale avec le Col de l'Arc. En Vercors, ces petits sommets intérieurs du massif donnent des vues d'ensemble intéressantes qui permettent le repérage toutes directions et la compréhension des lieux. Sans oublier le cadeau d'un paysage immense et tranquille ni celui de la nature plus proche qu’on peut toucher et sentir. Ainsi en mai-juin au Gros Martel, les épicéas sont dans la phase terminale de leur floraison et c'est voyant : leur rôle de pollinisation accompli, les fleurs mâles flétrissent, les fleurs femelles rouge grenat se dressent en bout de rameaux. Certaines, qui ont déjà basculé vers le bas, sont en train de devenir le fruit, le cône pendant que l'on connaît bien. Avec les restes de fleurs en bougies des pins, on marche en plein printemps dans les arbres de Noël... La nature, au Gros Martel, s'est beaucoup modifiée depuis 1943 : quand Stephen du C.1 y vient en mai, il parle de pâturages. Actuellement au Gros Martel, pas de prairie : ici, comme souvent ailleurs, les arbres ont avancé sur les anciens gagnages désertés par les bêtes. Passé le sommet, le sentier descend pour rejoindre le G.R. de pays balisé jaune-rouge. On le prend évidemment à droite pour retourner d'où on vient. Mais avant, un petit crochet à gauche, tout près, pour le Gour Martel légèrement en contrebas, poudré de pollen, étonnant grouillement de tritons en cette saison. Tout près aussi, des épicéas au tronc travaillé par les ips typographes, de très petits insectes dont l'attaque laisse une trace bien caractéristique. Un mâle se pose sur le tronc et perce. Il émet une odeur qui attire une ou deux femelles. Accouplement. Les femelles creusent chacune une galerie superficielle. Elles pondent. Quand les oeufs ont éclos, les larves creusent à leur tour. La partie vive de l'arbre est ainsi labourée de tranchées, il essaie de se défendre en émettant des flots de résine mais les bestioles ont toujours le dernier mot. D'où ces grands troncs secs couverts d'écritures mystérieuses. Vous verrez peut-être des pièges à ips placés par les gardes forestiers, ce sont des sortes de tuyaux en plastique percés de trous et dont le bas est bouché par un entonnoir. ​ ​ ​ La carte de l'itinéraire est ici

  • Mentions légales | aramhis

    Mentions légales et politique de confidentialité de l'association ARAMHIS Editeur L’association « ARAMHIS » est une association à but non lucratif de type loi 1901. Adresse de l’association : Hôtel de ville BP 106 38140 RIVES L’association est enregistrée à la préfecture de Grenoble sous le n° de SIRET 488 592 064 00015 Code NAF: 913E Date de création du site internet : décembre 2017 Objet du site : diffusion d’informations de l’association Adresse : http://www.aramhis.org Responsables de publication : Carole DARNAULT (Présidente), Marie-Anne TRAVEAUX (trésorière) Hébergeur WIX 235 West 23rd Street, 8th floor, New York, NY 10011, USA ​ Protection des données personnelles et politique de confidentialité Les informations recueillies des adhérents sont mises à jour chaque année. Elles ne seront en aucun cas transmises à des tiers. Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à ARAMHIS Hôtel de Ville BP 106 38147 RIVES CEDEX Conformément à la dispense de déclaration des traitements automatisés de données à caractère personnel mis en œuvre par des organismes à but non lucratif, ce site est dispensé de déclaration à la CNIL. Les membres de l’association, qui du fait de leur adhésion ont accès aux données personnelles des membres s’engagent à respecter la plus grande confidentialité. ​ Droits d’auteur – Droits de reproduction L’ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés pour tous les éléments du présent site web (textes, photographie, illustrations, logos, fichiers disponibles en téléchargement, base de données figurant sur le site, clips vidéo ou sonores, charte graphique, structure générale du site….). La reproduction et/ou la représentation de ces éléments n’est autorisée qu’à des fins d’information pour un usage strictement personnel et privé. L’utilisation commerciale de ces éléments est interdite sauf éventuelle autorisation préalable du responsable du site. Liens avec des sites tiers Les sites tiers reliés directement à notre site ne sont pas sous la responsabilité de l'association ARAMHIS. http://www.aramhis.org L’association n’est donc en rien responsable des informations ou commentaires publiés sur ces sites hors de son contrôle. Ces informations ou commentaires sont donc de la seule responsabilité de ces sites, et ne peuvent faire l’objet de contrôles. Cependant, si l’utilisateur du site constate que des informations erronées figurent sur de tels sites, nous vous invitons à nous le signaler. http://www.aramhis.org ​ Cookies Ce site enregistre des « cookies » sur votre ordinateur. Il s’agit d’informations sur votre visite et sur votre équipement informatique, consultables par le site si vous revenez le visiter ultérieurement. Ces informations sont enregistrées uniquement à des fins d’établissement de statistiques de fréquentation, et ne donnent lieu à aucun traitement nominatif. Vous êtes informé que vous pouvez vous opposer à l’enregistrement de ces « cookies » en configurant votre ordinateur selon les modalités détaillées sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos-libertes/vos-traces/les-cookies/

  • CONTACT | aramhis

    Nous situer ARAMHIS Hôtel de Ville BP 106 38147 RIVES CEDEX FRANCE Envoyer Vos informations ont bien été envoyées !

  • ARAMHIS Les Chroniques n° 68

    Précédente Revue N° 68 décembre 2019 Suivante P. 03 Editorial ​ C. DARNAULT Editorial P. 04 Etude : Moirans et la Résistance Bourg sans histoire, il cachait bien son jeu G. DELAFON ​ P. 10 Etude : Renage et la Deuxième Guerre mondiale Un conseil dans la tourmente M. ARNOUX ​ P. 16 Etude : la Résistance et la libération du Vercors et de sa région Un maquis sacrifié, un plan victorieux G. MALLEIN ​ P. 24 Etude : Barbara et la Résistance à Saint-Marcellin Un ciel gris d'acier et des pas lourds L. FERRIERE et F. FAURANT ​ P. 26 Portrait : Narcisse Geyer au Grand-Serre Un résistant à cheval, une famille complice J. JULLIEN ​ P. 30 Etude : un camp de maquisards dans le Vercors en 1943 Un refuge alpin pas comme les autres J. JULLIEN ​ P. 36 Le document : Une photographie de Vandervelde et Francis Burrial, chefs d'un réseau de renseignements interallié Le couronnement du duc de Châteaubourg C. DARNAULT ​ P. 38 Les souvenirs de Roger Chaboud sur la Résistance à Rives et à Réaumont La guerre à la maison, bribes d'enfance L. FERRIERE Témoignage P. 40 L'interview : Marius Brochier, ancien résistant rivois Ils nous appelaient pour un coup de main, par-ci, par-là J. CARTIER et G. DELAFON ​ P. 44 Vie de l'association ​ C. DARNAULT ​ P. 45 Où irons-nous dimanche ? Le Grand-Serre ​ C. DARNAULT Où irons-nous dimanche ? P. 46 Le gratin de cardons à la moelle ​ I. PUIG Gastronomie régionale P. 48 La Résistance dans notre région ​ MA TRAVEAUX Mots Kizkroaz

  • ARAMHIS Les Chroniques n° 52

    Précédente REVUE n° 52 décembre 2011 Suivante Editorial C. DARNAULT p. 3 Portrait d' Eugène Chavant, le "Patron du Vercors" G. PERRIN p. 4 Histoire industrielle : l'irrigation paysanne dans le pays voironnais, l'arrosage des prairies et le réseau de canaux A. SCHRAMBACH p. 12 Littérature : la région de la Grande Chartreuse et Balzac, un "médecin de campagne" à Voreppe ? R. CHABOUD p. 14 Récit : des soldats dauphinois engagés dans la guerre de Crimée, de jeunes Muretins morts à Sébastopol G. PERRIN p. 18 L'interview : Cécile Gouy-Gilbert, conservatrice de la maison Bergès-musée de la Houille blanche C. DARNAULT p. 22 Récit : les guerres de la Révolution (1792-1795) et leurs répercussions à Charnècles et Réaumont R. CHABOUD p. 24 Le document : lettre du garde général de la maîtrise des eaux et forêts, le 23 mai 1733 : l'essor des "maîtres du fer" de la Fure L. FERRIERE p. 28 Petrimoine : les maisons fortes médiévales en Dauphiné, à la découverte des châteaux de La Murette L. ANNEQUIN-VIARD p. 32 Patrimoine : le domaine de l'ancienne abbaye de Saint-Paul d'Izeaux, la genèse du moulin de Bonnecombe G. MALLEIN p. 36 Où irons-nous dimanche ? La maison Bergès, musée de la Houille blanche C. DARNAULT p. 44 Gastronomie régionale : la raviole L. ANNEQUIN-VIARD p. 46 Jeux de mots, thème : le temps L. ANNEQUIN-VIARD p. 48 Please reload

  • ARAMHIS Les Chroniques n° 13

    Précédante REVUE n° 13 avril 1992 Suivante Editorial R. DOUILLET p. 3 La toponymie de la région de Rives C. MORIN p. 5 L'hôpital de Rives C. POLIT p. 9 Une foire à Beaucroissant R. CHABOUD p. 13 Le destin des familles Mandrin et Paris PH. CHANARON p. 19 L'affaire du Grans-Lemps 1816 R. CHABOUD p. 23 La proclamation dela IIIème République à Rives R. DOUILLET p. 27 L'environnemnt au XVIIIème siècle : La Fure polluée volontairement en 1716 PH. CHANARON p. 31 Chronique familière du temps passé : Les vieux métiers et les vieux commerces de la rue de la République S. PRUDON et R. DOUILLET p. 35 Please reload

  • ARAMHIS Les Chroniques n° 26

    Précédante REVUE n° 26 novembre 1998 Suivante Editorial R. DOUILLET p. 03 L'acier, une autre spécialité de Rives : "La méthode rivoise" F. BATTUT p. 05 L'église de La Frette : un patrimoine artistiques d'excellente qualité à restaurer M.J. COFFY DE BOISDEFFRE p. 09 Histoire industrielle des vallées : les vieilles turbines hydrauliques des vallées de l'Ainan et de la Fure A. SCHRAMBACH p. 13 Tentative d'assassinat à Saint Blaise du Buis R. CHABOUD B. GARIN p. 21 Bons baisers de Rives ... Cent ans de cartes posatales pour un canton dauphinois (2ème partie) C. DARNAULT p. 25 L'ère des Répiton Préneuf d'Izeaux (2ème partie) J.C. NICOLAS p. 31 L'usine Boirivant à réaumont au XIXème siècle R. CHABOUD p. 37 Les origines dauphinoises de l'Ecole Française de la Papeterie et des Industries Graphiques L. FERRIERE p. 41 Pierre Bonnard et le Dauphiné M. WANTELLET p. 45 Trois charpentiers de Charnècles chargés d'agrandir le château d'Alivet P. CHANARON p. 47 Brèves nouvelles d'autrefois... R. CHABOUD p. 48 Où irons-nous dimanche ? Le musée Mainssieux à Voiron R. CHABOUD p. 49 Please reload